Édition 2018

  15-16 novembre 2018

 

Location  Hôtel Château Bromont

 

CheckList  Jeudi, le 15 novembre:

 

  • Conférences plénières
  • Présentations étudiantes à l’oral et par affiche
  • Souper-Conférence
 Conférencier(e)s invité(e)s:

Dre Irene Ghobrial
Médecin traitant, oncologie médicale, Institut du cancer Dana-Farber
Professeure agrégée de médecine, Harvard Medical School
Directrice, Programme de recherche clinique, Dana-Farber Cancer Institute
Directrice, Laboratoire Michele & Stephen Kirsch

Dre Ghobrial est une Hémato-Oncologue spécialisée dans le domaine du Myélome Multiple et de la Macroglobulinémie de Waldenström, des cancers des cellules du sang rares et très difficiles à traiter. Ses projets de recherche s’intéressent de la progression de la niche des cellules souches lors de la maladie, ainsi qu’aux processus de métastase et de dissémination. Les études menées dans son laboratoire sont très translationnelles alors que plusieurs projets ont rapidement été amenées en clinique, plus de 10 études de phases 1 et 2 ont été conduites jusqu’à présent. Dr. Ghobrial est aussi la co-directrice du premier consortium pour les études cliniques sur les cancers du sang, en plus d’avoir initié le « Center for Prevention of Progression of Blood Cancers ». Ses travaux se retrouve très souvent dans des journaux à fort impact tels que BloodScience Translational Medicine, Cell Report et Bone, révélant la qualité et la pertinence de ses approches.

 

Pr Reinhart Reithmeier

Professeur au Département de Biochimie, Université de Toronto

 

Reinhart Reithmeier est reconnu internationalement pour ses recherches sur les protéines membranaires dans le domaine de la santé humaine et des maladies. Mentor dévoué, il a formé avec succès 10 doctorants, 8 étudiants à la maîtrise et a participé à plus de 50 comités de supervision. En tant que coordinateur des études supérieures à l’Institut des sciences médicales et de biochimie, le Dr Reithmeier était un ardent défenseur des étudiants. Ancien président de Biochemistry (2002-13) et conseiller spécial auprès du doyen des études supérieures sur le développement et l’engagement des diplômés (2015-2017), il s’est engagé à faire en sorte que les étudiant(e)s des cycles supérieurs développent leurs compétences et leur réseau professionnel, en plus de tirer parti des diverses possibilités d’emploi qui leur sont offerts sur le marché d’aujourd’hui. Une de ses initiatives marquantes en 2016 consistait à terminer le projet de 10 000 PhDs, qui a déterminé les postes actuels des 10 886 personnes ayant obtenu un doctorat de l’Université de Toronto de 2000 à 2015. Conférencier et mentor diplômé, Dr Reithmeier aime enseigner l’introduction à la biochimie à plus de 1000 étudiants de premier cycle chaque année, ainsi que des cours aux cycles supérieurs. Son leadership a été reconnu par l’élection à l’Académie canadienne des sciences de la santé.

 Souper-Conférence :

 

 

BF Francis Ouellette
Vice-président, Affaires scientifiques
Génome Québec

 

Avant de se joindre à Génome Québec, Francis Ouellette a accumulé les positions de gestion dans le domaine de la bio-informatique. Après ses études graduées (Université McGill, Université de Calgary, Université Simon Fraser), il devient coordonnateur de la base de données GenBank du NCBI (1993-1998). Il fut professeur associé et directeur du centre de bio-informatique de l’Université de Colombie Britannique (UBiC) de 2004 à 2007, avant de transférer à la plateforme d’informatique et de bio-informatique de l’Ontario Institute for Cancer Research (OICR), à Toronto, où il resta 10 ans. Pendant cette période, il devient aussi professeur associé à l’Université de Toronto dans l’étude de la biologie des systèmes pour mieux comprendre le cancer. M. Ouellette siège aussi sur les conseils d’administration de la « Saccharomyces Genome Database » et de « ELIXIR », en plus d’être impliqué dans l’édition des journaux PLOS Computational Biology et DATABASE.

Maintenant vice-président aux affaires scientifiques, l’expertise de Francis Ouellette dans la gestion des méga données lui permettra de bien conseiller Génome Québec dans le développement de sa stratégie scientifique et dans la définition de sa vision.

CheckList  Vendredi, le 16 novembre:

 

  • Conférences plénières
  • Présentations étudiantes à l’oral et par affiche
  • Coquetel de réseautage

 

 Conférencier(e)s invité(e)s:

 

Pr. Vincenzo Di Marzo

Directeur de l’Institut de chimie biomoléculaire du Conseil national de recherche à Pozzuoli, Italie.

Chaire d’excellence en Recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannainoïdome dans la santé métabolique, Université Laval.

Sommité internationale dans le domaine de la pharmacologie des endocannabidoïdes, le Pr. Di Marzo est co-auteur de plus de 600 articles dans des journaux scientifiques et compte plus de 50 000 citations. Le Pr. Di Marzo figure en 2017 sur la liste des « Worlds Most Influential Scientific Minds » réalisée par la société d’information stratégique Clarivate Analytics.

Son groupe de recherche s’intéresse au microbiome intestinal et à son rôle inflammatoire dans l’apparition de différentes maladies, telles que l’obésité, le diabète de type II et les maladies cardiovasculaires. Ces problématiques de santé sont omniprésentes dans nos sociétés, et le rôle du microbiome dans leur développement et leur détérioration n’est pas encore élucidé. Les travaux du Pr. Di Marzo cherchent ainsi à identifier de nouvelles cibles et approches thérapeutiques dans la gestion de ces atteintes complexes, avec un intérêt marqué pour les endocannabinoïdes, impliqués dans de nombreux systèmes dont la gestion du métabolisme énergétique. En sachant que les microorganismes qui peuplent le tube digestif varient en fonction de l’alimentation, ils cherchent à savoir s’il est possible de prévenir ou d’altérer le développement de différentes maladies en modifiant l’alimentation.

 

 

 

Frédéric Leblond est professeur au département de génie physique à la Polytechnique de Montréal et Directeur du Laboratoire de Radiologie Optique.

 

Ses intérêts de recherche sont de développer des nouveaux instruments médicaux en utilisant différents types de lumière afin de caractériser les tissus de manière moins invasive et améliorer les diagnostics lors d’interventions chirurgicales. En 2017, le magazine Québec Science identifie son projet de sonde anti-cancer comme une des 10 découvertes scientifiques québécoises de l’année! Cette sonde, de la taille d’un crayon, permet aux chirurgiens de déterminer en temps réel si un tissu est cancéreux ou sain grâce à sa signature spécifique en réponse à différents stimuli lumineux, permettant une meilleure identification des marges du tissu cancéreux. Il gagne par la suite le prix du public Québec Science 2017, reflétant l’importance de ce projet pour la population. Technologie révolutionnaire, la sonde pourrait être mise en marché dans les prochaines années tant son efficacité est impressionnante.

 

Programme : à venir

 

Comité organisateur 2018

La Journée Phare 2018 a été organisée par un groupe d’étudiants gradués et un professeur associé venant des départements de Pharmacologie-Physiologie et de Biochimie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, aidé par des représentants d’universités externes.