Offres de projets

Etude in vitro et in vivo du potentiel thérapeutique de peptides dérivés de facteurs de croissance sur la maladie d’Alzheimer.


Prof. Nathalie Faucheux

Collaborateurs: Nathalie Faucheux, Mélanie Plourde, Christine Lavoie





Niveau d'étude :

  • Maîtrise

Durée du stage ou des études :

2 ans (MSC), 5 ans (PhD)

Description du projet :

Introduction : L’incidence des maladies neurodégénératives dont la maladie d’Alzheimer (AD) ne cesse de croître avec le vieillissement de la population canadienne. L’AD, la forme la plus courante de démence, se caractérise par plusieurs symptômes physiopathologiques comme le dysfonctionnement et la perte substantielle précoce des neurones cholinergiques, l’accumulation de plaques séniles formées par l’agrégation de peptides amyloïdes ainsi que les enchevêtrements neurofibrillaires dus à l’hyperphosphorylation de la protéine Tau. Actuellement au Canada, les premiers stades de l’AD sont traités par des inhibiteurs de l’acétylcholine estérase, enzyme qui hydrolyse le neurotransmetteur. Malheureusement, l’AD est toujours incurable à ce jour. Il est donc important de trouver de nouvelles alternatives. Plusieurs études ont identifié des facteurs de croissance/cytokines comme des molécules prometteuses pour

Profil recherché :

Profil du ou de la candidate recherché: 1) Titulaire d’un Baccalauréat en pharmacologie, biologie cellulaire, physiologie ou biochimie 2) Connaissances techniques : - Culture cellulaire : cellules animales et humaines - Immunotechnologie : Immunomarquages, immunobuvardages de type Western, tests ELISA - Biologie moléculaire : extraction ARN, RT-PCR, qPCR - Une première expérience avec la manipulation des animaux serait un plus

Mots-clés :

Maladie d'Alzheimer





Lieu du laboratoire :

Institut de Pharmacologie de Sherbrooke

Niveau d'étude :

  • Maîtrise
  • Doctorat

Durée du stage ou des études :

2 ans (MSC), 5 ans (PhD)

Description du projet :

Gαs, une sous-unité des protéines G hétérotrimériques, a un rôle bien établi dans la signalisation des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR) qui sont les cibles majeures des médicaments. Bien que principalement localisée au niveau de la membrane plasmique, Gαs est également retrouvée sur les endosomes. Cependant, le rôle endosomal de Gαs est encore très peu compris. Notre équipe a récemment mis en évidence un rôle non conventionnel de la protéine Gαs dans le triage endosomal des récepteurs vers les lysosomes (Nature Communications 2014; PNAS 2017). De plus, bien que la protéine Gαs soit étudiée depuis plus de trente ans et qu'on croyait que tous les aspects fonctionnels de cette protéine avaient été élucidés, notre groupe a récemment identifié un

Profil recherché :

Nous recherchons une personne dynamique, motivée, curieuse et rigoureuse avec un fort intérêt pour la signalisation et le trafic intracellulaire et avec les qualifications suivantes : - formation académique dans un domaine des sciences de la santé (biochimie, biologie cellulaire ou moléculaire, biotechnologie) ou l’équivalent - Excellence académique - Expérience technique en culture cellulaire, biologie cellulaire et moléculaire et/ou biochimie - Participation à des publications scientifiques est un atout Veuillez envoyer une courte lettre de motivation décrivant vos intérêts et objectifs de carrière, votre curriculum vitae complet, dossier académique et les coordonnées de deux références à Christine L.Lavoie

Mots-clés :

Signalisation, traffic intracellulaire, GPCR, microscopie, biologie cellulaire, pharmacologie